Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 14:27

Bonjour,

 

 

Je passe moins de temps sur la blogosphère. Je fais d'autres choses et pas forcément très enrichissantes.

J'arrive à la fin de mon congé parental et je me demande dans quelle étagère. bref après un départ agité, un retour houleux en perspective dans le monde du travail. Et peut être pas de retour du tout,  non mais.

 

Dragon d'eau me propose de jouer à une chaîne, pourquoi pas, c'est d'ailleurs sympa d'avoir pensé à moi.

je réponds donc à ses questions et j'en envoie des nouvelles à d'autres :

 

—  Est-ce que vous cuisinez ?

 

Ouiii

—  Qu'est-ce que vous cuisinez ?

 

cuisine française traditionnelle, marocaine, tunisienne et asiatique, plutôt chinoise. ( un peu de tout en fait ).


—  Durant vos (éventuels) trajets en voiture, CD, radio, silence ou discussions à batons rompus avec vos covoiturés ?

 

blabla avec les gamins et engueulades avec le conjoint quand il s'agit de s'orienter. France Inter aussi.


—  Vous habillez-vous de couleurs vives, pastels ou sombres ?

 

pas trop clair, pas trop sombre.


—  Quelle (qui) est pour vous l'image de la Femme (une photo, un vêtement, un accessoire, une personnalité) ? De l'Homme ? (que le premier qui cite les pubs Jean-Paul Gauthier aille pourrir mourir de honte loin de ce blog).

 

 

Ah pff pas facile sans tomber dans le cliché. D'autant plus qu'il n'ya pas d'homme et de femme mais des êtres sexuées par leur société.

Si l'image était un animal, je dirai un ours pour l'homme et une vipère pour la femme. Un loup pour les deux.


—  Qu'est-ce que vous emmenez partout, partout avec vous, sans quoi vous vous sentez nu ?

 

Mon bébé. euh mauvaise réponse lol.

mes jumelles.( de vue ahahahaha).

 


—  Mer ou montagne et pourquoi ?

 

Les deux. Parcequeeeeeeeeeeeeeeeee.


—  Aimez-vous dessiner, peindre, coudre, décorer... ?

 

j'aime bien dessiner mais je n'ai pas le temps et pas de talent.

( sachant que le talent c'est essentiellement 99% le temps passé sur l'activité et 1 % de génie, je suis mal partie ).


—  Est-ce que ce qui vous fait peur vous attire aussi ?

 

Le karaté. Je me prends des pains mais je persiste.


—  Rêvez-vous beaucoup, éveillé ou endormi  ?

 

Tout le temps.


—  Aimeriez vous partir au bout du monde ?

 

Tu lis dans mes pensées. Encore dernièrement en faisant réciter son cour de géographie à mon loupiot, devant la carte du monde, je me disais qu'il était bien beau et immense ce monde et que je ne le connaissais pas du tout.

 

 

Les questions  pour les 11 élus :

 

1 /Quel mois êtes vous né ?

2 /Quelle est la marque de votre voiture ?

3 /Quelle la marque de votre appareil photo ?

4/ Quel animal seriez vous ?

5/ Quel est votre morceau de musique classique préférée ?

6/ Quel est votre plat favori ?

7/ Avez vous des enfants ? Combien ?

8/ Utilisez vous facebook ?

9/ Regardez vous la télé ?

10/ Pratiquez vous un sport ?

11/ Quelle est votre plus grande peur ?

 

 

Toutes ces questions sont :

 

pour le Peuple des Orties ( réponses croustillantes obligées)

Pour Zazline

Pour Vielart

Pour Magali (sable emouvant )

Pour Smart64

Pour Capucyne

Pour Canard Jaune

Pour Photowiss

Pour Papycousteau

Pour Mai

Pour Bren du Fat si tu passes par là






Repost 0
Published by La Mante - dans Littérature
commenter cet article
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 13:37
Comme nous venons de passer une fête religieuse importante, je trouvai opportun de vous présenter cetteconférence traitant du créationnisme. Elle dure 45 mn .. bon visionnage.

 

 

 

Les créationnismes : état des lieux



Dans le cadre du stage de formation "Enseigner une théorie scientifique : l'évolution" de l'Académie de Créteil en mars 2010, Olivier Brosseau présente un état des lieux des différents créationnismes.
Olivier Brosseau est docteur en biologie du MNHN.( Le Muséum d'Histoire Naturelle de Paris ).
Pour en savoir plus sur le créationnisme,  visitez ce site, ou aller sur le site du muséum d' Histoire Naturelle de Paris,rubrique formation à distance.
Repost 0
Published by La Mante - dans Littérature
commenter cet article
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 17:50

Il était une feuille

 

    Il était une feuille avec ses lignes
    Ligne de vie
    Ligne de chance
    Ligne de coeur
    Il était une branche au bout de la feuille
    Ligne fourchue signe de vie
    Signe de chance
    Signe de coeur
    Il était un arbre au bout de la branche
    Un arbre digne de vie
    Digne de chance
    Digne de coeur
    Coeur gravé, percé, transpercé,
    Un arbre que nul jamais ne vit.
    Il était des racines au bout de l'arbre
    Racines vignes de vie
    Vignes de chance
    Vignes de coeur
    Au bout des racines il était la terre
    La terre tout court
    La terre toute ronde
    La terre toute seule au travers du ciel

    La terre.


                                               Robert Desnos

 

Robert Desnos ( 1900-1945) est mort dans un camp de concentration quelques jours après sa libération, du typhus.

Repost 0
Published by La Mante - dans Littérature
commenter cet article
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 13:51

Bonjour à mes lecteurs et lectrices,

 

Voilà j'ai lancé mon nouveau blog sur les bouquins. Pour le moment, je laisse encore les pages faites sur le sujet ici, mais je les ai déjà reportées sur le nouveau blog et les nouveaux articles sur la "littérature" seront . Je ne voulais pas trop mélanger les genres, ce blog-ci  restant plus orienté environnement et sa connaissance. L'autre avancera moins vite, je n'ai pas le temps de lire enfin pas trop, et j'essaie de réfléchir un peu à ce que je mets dedans et ça aussi me prend du temps. Il va falloir aussi que je apprenne a écrire des choses qui déplaisent mais généralement les livres qui ne me plaisent pas je ne les lis pas entièrement, forcément.

 

Voilà-voilou

Repost 0
Published by La Mante - dans Littérature
commenter cet article
16 septembre 2010 4 16 /09 /septembre /2010 20:52

Mesdames et Messieurs, bonsoir

 

J'ai lu il y a quelques temps déjà le dernier Badinter. Madame Badinter.

 

j'ai donc lu le dernier Badinter " le conflit, la mère, la femme". Je le conseille à tout le monde, il est extrêmement lisible, peut être un peu plus abscons vers la fin lorsqu'elle se penche sur certains résultats d'étude. Dans tous les cas, je l'ai trouvé bien plus accessible que " l'Amour en plus". Que je conseille néanmoins aussi à tout le monde. ( c'est celui dans lequel l'auteure démontre que l'instinct maternel n'existe pas.)

Je viens de sauter sur sa page wiki qui écrit que je suis évidemment inculte et qu'il me manque quelques autres textes à mon répertoire.

Je suis très fière d'avoir deux points communs avec cet illustre personnage, le premier est évident, le deuxième j'ai trois enfants. Pour le reste, je suis moyennement instruite, je n'ai aucune classe, et  surtout  je suis fauchée comme les blé et même pas jolie.

Faut il savoir se connaître soi-même et ses limites !

 

Pour résumé, et sans doute un peu mal, l'auteure rappelle que certaines associations de bien-pensants, de celles qui aiment cogiter à la place des autres et vous dire à votre place comment bien mener votre  vie et éduquer  vos enfants regroupement auquel doit adhérer mon voisin , cachés derrière de bons sentiments  chrétiens, collent le bébé aux tétons et donc la femme aux fourneaux.  Ce qui est d'autant plus facile dans les éternelles périodes  de crise économique. ( ça c'est pour la première partie).Certes. Hum. Elle a raison

 

La deuxième partie contient une analyse de l'impact des politiques sociales et familiales sur la natalité maitrisée dans les pays développés - ou en fait la contraception est possible -, ou plutôt, se pose la question inverse : ces gens-là font des enfants (ou pas), de quel type est la politique sociale et familiale du pays. Et de conclure après analyse d'études complexes que si les femmes ont la possibilité de faire des études, d'avoir une profession qu'elles apprécient et si le poids de l'image fantasmée de la mère parfaite n'est pas trop intense, le tout associé à une dynamique institutionnelle favorable ( moyen de garde, allocations ...), les femmes font des enfants. Sinon , point de chiards ( voyez l' Allemagne ). Enlevez une de ces quatre composantes et il n'y a plus de mouflets.

Bien fait !

 

A la fin j'ai trouvé cela un peu triste. Imaginez des pays sans marmots. Bonjour tristesse ! Une fois notre capacité à procréer maitrisée, l'humanité harmonisée, faire des enfants, les elever devient plus que secondaire, rasoir même.

Nous aurons toutes des petits chiens pour combler notre vide affectif. Et là aussi faut l'emmener au parc et ramasser le cacouna.

 

http://le.cactus.free.fr/blog/penséesauvage.JPG

Repost 0
Published by unemantereligieusesurledesespoirdusinge.over-blog.com - dans Littérature
commenter cet article
28 août 2010 6 28 /08 /août /2010 21:57

Il est de ces livres que l'on a peur d'ouvrir. Il le faudrait cependant, il manque à la culture.


Néanmoins son titre crée une distance que l'on respecte. je croyais  de plus que c'était un livre qui traitait un arbre avec un titre pareil. Sans doute avais je trop entendu de "tu verras, c'est barbant". Et puis au détour d'une bibliothèque, je me suis laissé séduire. Sa tranche me regardait, un oeil blanc qui se détachait de ses congénères. Il sentait le rance. Ses pages avaient besoin d'être caressées. Cette fois-ci je me lance.

 

Je débutais donc Le Grand Meaulnes. Néanmoins je n'étais pas dans ma bonne période. Morbleu, quel est ce grand nigaud à la recherche d'un pays perdu. C'est d'un romantique niais , dégoulinant ! beurk beurk et rebeurk !!

 

Un an plus tard,  je rangeais ma bibliothèque. J'avais acquis un grand nombre d'oeuvres classiques. Et le revoilà. Il sentait le grenier. Décidément mes choix de lectures sont affaire d'odeur. Et cette fois-ci, le miracle s'accomplit, je rencontre les personnages : François, Augustin, Yvonne, Frantz et les autres me parlent.  Le Cher, les matinées fraîches et brumeuses, la sécheresse estivale, le bruit du parquet dans la salle de classe, les encriers, je ne sais quoi de nostalgique, me happent. J'avale, j'engloutis, je digère, c'est fini.

 

C'est une oeuvre de jeunesse, si prometteuse de descendantes plus matûres qui ne seront jamais écrites.

Hervé Alain Fournier a été abattu au début de la guerre de 14-18. 1914-1918. Il faut préciser maintenant. Dans 4 années, la faucheuse nous l'aura pris depuis 100 ans.

 

Le Grand Meaulnes.com

Repost 0
Published by unemantereligieusesurledesespoirdusinge.over-blog.com - dans Littérature
commenter cet article

Présentation

  • : une mante religieuse sur le desespoir du singe
  • une mante religieuse sur le desespoir du singe
  • : mes promenades dans la nature et autres digressions.
  • Contact

Licence

Rechercher

Addendum

Pour les discussions sur les bouquins,

c'est ici maintenant

Moisis Mais Comestibles